L'automne

Prix régulier €15,00

Frais de port calculés à la caisse.

 Reproduction d'une planche de Georges Barbier sur papier Vergé 220G Ivoire clair.

Ces impressions artisanales sont effectuées dans notre atelier à La Rochelle.

Georges Barbier est né dans la rue Contrescarpe à Nantes, le 1.

Élève de Jean-Paul Laurens à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, il expose au Salon des humoristes de 1910 sous le nom d'Édouard William Larry2, puis l'année suivante, à la galerie Boutet de Monvel.

De 1912 jusqu'à sa mort, il figure régulièrement au Salon des artistes décorateurs. Il travaille pour des journaux satiriques tels que Le Rire ou La Baïonnette puis pour des revues de mode : associé à Tommasso Antongini, il reprit le titre du Journal des dames et des modes (1797-1839), qu'il relança en et qui prit fin en 3, la Gazette du Bon Ton, à laquelle il livre non seulement des illustrations de mode mais aussi des textes, Modes et manières d'aujourd'hui, Les Feuillets d'art, Femina, Vogue France, Comœdia illustré. Il réalise l'ex-libris de Jacques de Nouvion, directeur de cette dernière revue.

Il crée de nombreux décors et costumes pour le music-hall, le théâtre ou le cinéma. On lui doit les costumes de Rudolph Valentino dans le film Monsieur Beaucaire (1924) de Sidney Olcott.

Il illustre des catalogues publicitaires et de nombreux livres, notamment ceux de Baudelaire, Théophile Gautier, Pierre Louÿs, Alfred de Musset, Verlaine. Son chef-d’œuvre est Falbalas et fanfreluches. Almanach des modes présentes passées et futures en cinq volumes, publié entre 1922 et 1925.

L'influence des vases grecs, par des miniatures mogholes et persanes, d'Aubrey Beardsley et de Léon Bakst marqua profondément son style précis et élégant, typique de la facture Art déco.

George Barbier est mort à Paris en 1932. Il est enterré au cimetière Miséricorde à Nantes4.

Source Wikipédia

 Ces reproductions d'affiches reflètent la France des années passées. L'alcool y était alors promotionné !